image de theme du toutsucy.com
Retour La Terrasse Fleurie                                                                  Retour Total Consortium Clayton

Quel lien entre
la Cuisine d'un Grand Chef et les Cuisines d'Exception ?

          
     La Terrasse Fleurie           ET        Total Consortium Clayton

Restaurant gastronomique                          Cuisiniste de renom
 Tél.: 01 45 90 40 07                                                   Tél. : 01 49 82 01 01

vous offrent chaque semaine
des Recettes et des Conseils


Recettes


  • Le jus de viande
    Base du fond de sauce
    Os
    Carottes
    Persil
    Poireaux
    Un bouquet garni
    Acheter des os chez le boucher (tous du même animal) et les mettre dans une marmite avec un fond d'huile. Les faire colorer.
    Poser des oignons sur une plaque et les faire brunir.
    Quand les os sont colorés, les déglacer au vin et ajouter les poireaux et les carottes coupés en morceaux, le persil et le bouquet garni. Laisser suer les légumes et couvrir d'eau. Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser cuire une bonne heure.
    Passer le tout au chinois.
    Le jus obtenu se conserve maximum 4 jours au réfrigérateur. Sinon, le faire réduire et le verser dans un bac à glaçons pour utiliser plus tard. Pour savoir s'il est suffisamment réduit, en verser sur le dos d'une cuillère : quand le doigt laisse une trace, le jus est prêt.
    Ce jus de viande s'utilise dans les préparation de sauces ou pour faire cuire le riz ou les pâtes.


 

  • La souris d'agneau confite
    Pour 4 personnes
    4 souris d'agneau
    Sel
    Poivre
    Ail haché
    Thym et laurier
    Un jus d'agneau

    Préchauffer le four à 220°. Poser les souris dans un plat profond, badigeonnées d'huile, sel, poivre et ail haché et les mettre au four pendant 15 minutes.
    Sortir le plat du four et ajouter le jus d'agneau jusqu'à recouvrir les souris. Remettre au four à 100° pour 6 heures, avec le thym et le laurier.
    A la fin de la cuisson, passer le jus au chinois pour lui donner une consistance de sauce onctueuse.
    Servir avec une purée de pommes de terre maison.

     

  • Verrine de tartare de saumon frais
    1 belle tranche de saumon frais
    1 pot de guacamole
    1 pot de tomates confites
    Quelques crevettes décortiquées
    1 citron
    aneth
    Huile d'olive
    Echalote et ail

    Tapissez le fond de la verrine avec une couche de tomates confites hachées, puis une couche de guacamole.
    Préparer le tartare de saumon  : coupez-le en petits dés et laissez-le mariner une heure dans un mélange de sel, poivre, huile d'olive, jus de citron, ail et échalote ciselés.
    Ajoutez une couche du tartare sur le guacamole et décorez avec une demi-rondelle de citron, une ou deux crevettes et un brin d'aneth
     

  • Rognons de veau aux girolles
    Pour 4 personnes
    2 rognons de veau
    Un fond de veau
    1 échalote
    1 c à s de crème fraîche
    300 g de girolles
    Du Cognac

    Lavez les girolles et faites-les revenir dans le beurre. Gardez-les au chaud.
    Epluchez les rognons et retirez la coque et la peau. Faites-les saisir dans la poêle avec un peu de beurre pendant 5 minutes. Flambez-les au cognac, mouillez-les avec un fond de veau et ajoutez les girolles.
    Ajoutez la crème et servez avec des tagliatelles fraîches.
    Vous pouvez émincer les rognons avant de les disposer dans l'assiette.

     

  • Cabillaud à l'aïoli
    Pour 2 personnes
    2 dos de cabillaud
    2 carottes
    2 pomme de terre
    2 oeufs
    1 courgette
    1 poignée de pois gourmands
    1 poignée d'haricots verts
    4 à 5 gousses d'ail
    Huile d'olive

    L'aïoli : Faites cuire une pomme de terre à l'eau puis écrasez-la en purée. Ecrasez les gousses d'ail au pilon, mélangez-les à la pomme de terre et ajoutez un jaune d'oeuf. Salez, poivrez et ajoutez l'huile d'olive. Toujours au pilon, mélanger le tout jusqu'à obtenir une crème.
    Faites cuire à la vapeur le poisson et les légumes.
    Déposez dans une assiette le poisson entouré des légumes coupés en bâtonnets et les oeufs durs.
    Servez avec l'aïoli.

     

  • Ravioles de langoustine

    Un paquet de pâte à ravioles (en magasins asiatiques)
    300g de champignons de Paris
    Du persil
    1 oignon
    1 gousse d'ail
    Sel, poivre
    500g de queues de langoustine
    Un court-bouillon
    Un jaune d'oeuf
    Pour la sauce :
    400 g de crevettes grises
    1 bouquet garni
    25 cl de crème fraîche
    100 g de beurre
    sel, poivre
    safran

    Préparer une duxelle de champignons (hacher finement l'ail, l'oignon, le persil et les champignons et faire revenir doucement avec du sel et du poivre).
    Bien égoutter dans une passoire. Faire cuire les queues de langoustine dans le court-bouillon.
    Etaler sur chaque raviole un cuillère de duxelle et un queue de langoustine. Fermer à l'aide du jaune d'oeuf.
    Conservez au frais sur une plaque ou un plat avec un papier d’aluminium entre chaque couche et un peu de farine pour qu’elles n’accrochent pas entre elles et au papier.
    Faites bouillir une grande casserole d’eau salée et plongez les ravioles par 4 ou 5 en veillant à ce qu’elles n’accrochent pas a entre elles à l’aide d’une écumoire.
    Vous jugez de la cuisson au toucher (environ 5 min) et mettez dans le bouillon de légumes monté au beurre.
    La Sauce : portez à ébullition 50 cl d'eau avec les crevettes et le bouquet garni. Laissez frémir 20 min. Filtrez le tout en pressant bien sur les crevettes. Recueillez le jus. Ajoutez la crème fraîche et le safran. Faites réduire de moitié sur feu assez vif.
    Versez sur les ravioles et servez très chaud.

     

  • La Panna Cotta

    1 litre de crème liquide
    8 feuilles de gélatine
    1 gousse de vanille
    125 gr de sucre

    Ouvrir la gousse de vanille en deux. Grattez les grains avec un couteau et mettre le tout dans la crème. Porter le mélange à ébullition.
    Ramollir les feuilles de gélatine dans l'eau froide. Les essorer et les incorporer dans la crème. Ajouter le sucre et remuer le tout. Verser dans des ramequins et faire refroidir 3 heures au réfrigérateur.
    Servir accompagné de coulis de fruits rouges.
    Vous pouvez aussi remplacer la vanille par du sirop de rose (1 cuillère à soupe) pour une dessert plus raffiné.
     

  • La crème d'asperges et son bouquet de crevettes

    1 botte d'asperges vertes
    80g de crevettes roses par personnes
    de la crème fraîche
    1 c à c de sauce Kikoman (ou nuoc-mam)
    25 cl de crème liquide

    Couper les têtes des asperges et les faire pocher dans l'eau salée (100 gr de gros sel pour 1 litre d'eau). Puis les rafraîchir dans l'eau très froide (voire avec des glaçons pour arrêter net la cuisson et garder leur couleur verte).
    Faire cuire le reste des asperges dans la crème liquide, saler, poivrer et mixer pour obtenir une crème épaisse.
    Décortiquer les crevettes et garder juste le corps et la queue. Les poêler des deux côtés et déglacer avec la sauce Kikoman.
    Disposer dans l'assiette les crevettes chaudes avec les têtes d'asperges. Dans un bol, verser la crème d'asperges froide et ajouter une c à s de crème fraîche salée, sans mélanger.
     

  • Effeuillé de raie à l'infusion de groseilles

    1 aile de raie
    un bouquet garni
    4 pommes de terre
    citron jaune et citron vert
    Une belle poignée de groseilles
    Une cuillère à café de vinaigre de vin
    Persil ou ciboulette

    Faire pocher la raie dans un court-bouillon (eau agrémentée d'un bouquet garni légèrement vinaigré.
    Préparer les pommes de terre à la vapeur, les éplucher et les mettre en rosace au fond de l'assiette.
    Faire fondre légèrement et le beurre dans une poêle, y incorporer des morceaux des deux citrons (sans la peau), les groseilles et le vinaigre de vin. Laisser frémir environ 2 minutes pour laisser le temps aux groseilles de rendre leur jus. Ajouter la raie épluchée (sans le cartilage) sur les pommes de terres, puis la sauce. Terminer avec le bouquet de persil ou de ciboulette hâché.
     

  • Soupe de Fruits à la Menthe fraîche

    Ingrédients pour le sirop :
    150 gr. d’eau et autant de sucre
    3 branches de menthe
    1 gousse de vanille fendue et grattée
    les zestes d’une orange
    1 clou de girofle
    Des fruits frais


    Faire bouillir l’eau et le sucre, y incorporer tous les ingrédients puis laisser refroidir.
    Tailler les fruits frais en cube et les faire macérer dans le sirop.
    Mettre au réfrigérateur et servir bien frais.

    A noter que l’acidité des fruits abîme le tranchant du couteau.
    Prendre un couteau à dents (couteau à pain) pour couper les fruits.
     

  • La fondue aux fruits et au chocolat
    Une recette festive
    Pour finir un dîner de façon festive, pensez à la fondue au chocolat
    avec ses brochettes de fruits

    25 cl de crème liquide
    500 g de chocolat
    Un bel ananas
    Toutes sortes de fruits coupés en dés
    Attention : ne prenez pas de fruits trop mûrs pour éviter qu'ils se décomposent

    Dressez une jolie table et installez dessus une pyramide de verres.
    Pour la rendre plus stable, deux astuces : posez toujours un pied de verres sur 4 verres et si possible, utilisez des plateaux en plexiglas en chaque pile.

  • Préparez les brochettes de fruits en alternant des saveurs et des couleurs différentes. Vous pouvez ajouter des chamallows, pour le plaisirs de tous :
    il suffit de piquer un fruit avant le chamallow, pour lui permettre de mieux glisser. Une fois vos brochettes terminées, piquez-les sur l'ananas

Pour la fondue, faites fondre le chocolat avec la crème,
au bain marie. Une fois le mélange homogène,
conservez la fondue au bain marie ou bien faites très attention à garder la fondue à feu très doux pour éviter la cuisson du chocolat. Il ne reste plus à vos invités qu'à tremper leurs brochettes dans le chocolat pour se régaler...


Haut de page

  • Millefeuille d'asperges aux tuiles de parmesan
    Une recette simple et raffinée
    150 g d'asperges vertes
    225 g de crème liquide
    sel et poivre
    quelques gouttes de jus de citron
    100 g de parmesan râpé
    130 g de gruyère râpé

    Les tuiles : mélanger le gruyère et le parmesan. Faire des disques de la taille de la main et les poser sur une feuille de papier sulfurisé, au four préchauffé à 180°. Mettre des poids aux 4 coins de la feuille pour éviter qu'elle bouge et laisser 5 minutes.
    Blanchir les asperges dans l'eau bouillante très salée, environ 15 minutes. Réserver les têtes.
    Mélanger au mixer la crème, le corps des asperges, le citron, sel et poivre.
    Etaler en couches successives la crème d'asperges et les tuiles. Décorer avec les têtes d'asperges.
    Servir chaud.

    Haut de page

  • Nems de Risotto
    500g de riz
    1 oignon
    Safran
    Sel, poivre

    Bouillon de volaille
    1 boite de tomates concassées
    Concentré de tomate
    Beurre et gruyère
    Un sachet de feuilles de brick

    Faire un risotto à partir d’un riz rond de bonne qualité : faire fondre le beurre et faire dorer 1 oignon coupé en lamelles mais sans le laisser brunir. Puis faire revenir le riz, ajouter le safran, du sel et du poivre. Faire chauffer le bouillon et le verser chaud sur le riz. Rajouter les tomates concassées et une cuillère à café de concentré de tomates. Bien mélanger et rajouter en cours de cuisson de l'eau, si nécessaire.
    Laissez cuire très doucement, puis rajouter une noix de beurre et du gruyère râpé. Bien mélanger. 
    Laisser refroidir le risotto puis couper une feuille de brick en 4 parts égales. Incorporer dans chaque part un petit boudin de risotto, bien la rouler et bien fermer les extrémités : passer chaque nem 15 secondes dans de l’huile bien chaude.
    Servir avec des noix de Saint-Jacques déglacées au Pineau.

Haut de page


Secrets de cuisiniste pour une cuisine réussie !


  • L’îlot central : un aménagement très pratique qui allie esthétisme et convivialité

    Avec l’ouverture de la cuisine sur le salon, l’îlot centrale a pris sa place non seulement dans la cuisine mais est devenu un élément de décoration pour la maison.
    Il donne une vision aérée de la cuisine, modifie le volume, crée une séparation, une démarcation avec une autre pièce.

    Tout autant que le plan snack ou le bar il devient un pôle de vie autour duquel on aime se retrouver en famille ou entre amis. Certains îlots intègrent même un coin repas.

    Il reste un élément pratique de la cuisine car il permet un accès rapide de chaque côté. Attention il faut disposer d’au moins 15 à 20m2 pour réaliser un îlot et au minimum 60 cm tout autour de l’îlot pour circuler et 120 cm s’il y a un lave-vaisselle.

    Il existe en deux versions de l’îlot central.

    La plus simple consiste en un meuble de rangement supplémentaire, type casserolier et plan de travail dépassant de l’ensemble pour se transformer à l’occasion en coin repas. Une option qui ne nécessite pas d’installations techniques particulières

    L’autre version consiste à rendre plus fonctionnel cet espace mais attention car si l'on ne rencontre pas, ou peu, de problème de faisabilité dans une maison individuelle (sauf en cas d’absence de vide sanitaire), l’aménagement d’un îlot central peut engendrer des coûts importants, car il faut ramener au centre de la pièce tous les branchements d’eau et d’électricité.

    L’îlot peut alors regrouper toutes les activités que l’on retrouve dans la cuisine :

    La cuisson en y intégrant une plaque sur le dessus, un four en dessous
    Les préparations sèches et humides avec son large plan de travail et la présence d’un évier
    De nombreux rangements car les placards peuvent être présents tout autour de l’îlot et parfois ils sont équipés d’un lave-vaisselle.

 
 

  • Savoir reconnaître un bon cuisiniste
    Les compétences et le professionnalisme d’un cuisiniste est reconnu au niveau national par :
    Le SNEC : Syndicat National de l’Equipement de la Cuisine
    Syndicat professionnel qui garantie au consommateur le sérieux, la qualité des engagements du magasin et les compétences des vendeurs et poseurs qui interviennent dans un projet de cuisine.

    Chaque membre du SNEC a l’obligation d’obtenir un certificat de qualité intitulé
    « LA CUISINE A VOS MESURES ». Une démarche qualité signée par 5 associations nationales de consommateurs sous l’égide du Ministère de la consommation.

    "LA CUISINE A VOS MESURES" :
    LE REFERENTIEL DE QUALITE DE SERVICE DES CUISINISTES

    En lançant ce référentiel, le SNEC a souhaité valoriser le professionnalisme de ses adhérents en garantissant à leur clientèle une qualité de service déterminée, constante et évaluée, grâce à la certification.
    Chaque cuisiniste dispose ainsi d'un cahier des charges très complet, comprenant 20 engagements de service validés par des associations de consommateurs, pour répondre au mieux aux attentes de ses clients et accroître leur confiance quant au service rendu et à son expertise.
    Les principaux engagements de service certifiés sont les suivants :
    - garantir une offre de prix ferme et définitive comportant des services de conception inclus dans la vente de fournitures et des services de pose ;
    - réaliser, sous la responsabilité du cuisiniste par un personnel formé et qualifié, la cuisine à vos mesures de la conception à la réception : relevé de cotes à domicile, personnalisation du projet et coordination des travaux de pose ;
    - établir une relation de confiance par des documents contractuels validés par les associations nationales de consommateurs.
    Pour plus de renseignements : Afaq
    www.afnor.org/
     

  • Les rangements dans la cuisine

    Petite ou grande, une cuisine bien agencée doit comporter un maximum d’éléments de rangement.

    L’agrandissement en hauteur et en profondeur des meubles a permis de gagner environ 20% de volume.

    Les nouvelles charnières des portes et tiroirs permettent désormais leur utilisation sans grand effort, évitent les chocs et atténuent les bruits.

    Les tiroirs aux dimensions allant jusqu’à 2 m de longueur offre la possibilité de rangements bien organisés.

    Pour les coins :

    Difficile de ranger dans un angle. Une pléiade de carrousels, d’éléments extractibles et même de nouveaux systèmes de tiroirs permettent de rentabilisé ces espaces.

    Marque LINEAQUATTRO Gamme Studio

       

    Conçue spécialement pour les petits espaces le modèle ARCA
    de la marque LINEA QUATTRO  propose une cuisine Tout en Un

     

     

  • Bien choisir le sol de sa cuisine

    Le choix du revêtement du sol de votre cuisine dépend de l’usage de celle-ci, de sa fonctionnalité et de sa fréquence d’occupation.
    Pensez tout de même à un sol facile à nettoyer et à désinfecter mais surtout antidérapant.

    Le carrelage, le plus classique.

    Le gros avantage du carrelage tient dans sa résistance aux hautes températures, à l’humidité et aux chocs. En cas de cassures il est facile de ne remplacer que le carreau défectueux.
    Le choix est vaste ce qui vous laisse une plus grande liberté pour choisir votre mobilier.

    Le grès cérame est plébiscité pour ses talents d’imitation et permet d’unifier les revêtements entre les différentes pièces surtout quand il s’agit d’une cuisine ouverte.



    Le parquet massif

    Toutes les essences de bois sont possibles pour le revêtement du sol d’une cuisine à condition qu’il s’agisse d’un parquet massif, d’un bois dur en raison de la fréquentation.
    Privilégiez tout de même les essences foncées avec une finition huilée.
    Attention le parquet reste quand même un revêtement sensible aux rayures, à l’eau et aux chocs.



    Le béton ciré, tendance

    Entré dans nos intérieurs il y a peu de temps, le béton est aussi esthétique que performant. Il est plébiscité pour son aspect naturel et se décline en plusieurs couleurs. Poser du béton est devenu simple aujourd’hui puisqu’il est proposer en dalle à poser comme du carrelage. Il est résistant aux chocs et aux agressions courantes.



    La résine

    La résine et les sols souples ont l’avantage de ne pas avoir de joint, ce qui leur procure une meilleure hygiène. Malgré leur manque de résistance aux hautes températures, elle apporte un meilleur confort sonore. Ce type de revêtement est conseillé dans les lieux où les risques de glissades sont élevés.

    L’ardoise

    D’aspect souvent brut, l’ardoise présente l’avantage d’être résistante et très hygiénique.
    L’entretien est très facile elle se marie très bien avec le bois comme le chêne clair ou les bois exotique plus foncés.

     

  • Des conseils pour réussir votre cuisine

    Vous rêvez d’une nouvelle cuisine, lancez vous mais avec méthode !

    1/ FAITES VOTRE PLAN

    Le style de votre cuisine est incontournable mais indissociable de sa surface
    Dessinez une première esquisse ou récupérer les plans de votre cuisine.

    2/ RENCONTREZ UN CONCEPTEUR

    Faîtes parvenir ces éléments à votre cuisiniste, de toute façon un bon cuisiniste viendra chez vous faire un relevé de côtes. Il vous proposera ensuite un devis détaillé avec une perspective de votre future cuisine en 3D.

     3/ CHOISISSEZ VOTRE STYLE

    Elaborer le style de votre future cuisine c’est étudier votre façon de vivre . Posez-vous les bonnes questions. Combien de temps passez-vous dans la cuisine, cuisinez-vous beaucoup ?
    Déterminez si vous avez besoin d’un cuisine minimaliste, sophistiquée ou classique.

     

    Les cuisines fonctionnelles

    Pour faciliter la préparation des repas optez pour le coté pratique.
    Un design contemporain avec des astuces de rangement et des innovations technologiques de l’électroménager sera votre priorité.
    Optez pour des meubles de grande dimension pour gagner de la place et équiper l’intérieur de vos tiroirs et étagères.

    Les cuisines traditionnelles

    Si vous souhaitez retrouver l’atmosphère de votre enfance optez pour une cuisine en bois. Les matériaux naturels confèrent toujours un coté tradition.
    N’oubliez pas la table au milieu de la pièce, des poutres apparentes au plafond et choisissez une décoration douce et discrète.
    Laissez vos ustensiles apparents

    Les cuisines conviviales

    Pour les repas conviviaux en famille ou entre amis, la cuisine américaine permet de rester au cœur des conversations. Ouverte sur une autre pièce elle est chaleureuse et pratique avec son bar en longueur et ses hauts tabourets.
    Au cœur de la maison la cuisine américaine doit comporter de nombreux rangements pratique et fonctionnels.

  • L’évier et la robinetterie : conseils pour les points d’eau de votre cuisine

       

    LE PETIT PLUS A SAVOIR

    Ne lésinez pas sur la qualité de l’évier et de la robinetterie car ils sont très sollicités + de 70% des activités culinaires se font sur ou à proximité de l’évier !

     Les éviers :

    Il existe différentes façons  de poser  un évier dans votre cuisine

    Encastrer : le rebord de l’évier vient reposer en saillie sur le dessus du plan de travail. C’est la méthode la plus répandue et la plus économique mais pas la plus esthétique.

    La pose à fleur de plan de travail : sans bords en saillie, les éviers ainsi posés ont l’avantage de se nettoyer facilement.

    La pose sous plan : installé légèrement sous le plan de travail, cette pose rend le joint moins visible et donc plus esthétique.

    Les matières

    La pierre : un bon matériau pour un évier car la pierre est intemporelle, robuste, noble et très naturelle

    L’inox: mat, brillant ou satiné l’acier a une durée de vie illimitée et résiste parfaitement à l’acidité contenue dans les aliments.

    La céramique : la céramique est un revêtement classique, esthétique mais souvent fragile car elle se fissure et s’écaille. En revanche renforcée par une couche de vernis elle est résistante aux rayures et aux attaques des produits.

    Le synthétique : les éviers synthétique sont bon marché et facile à entretenir ils doivent malgré tout être récuré régulièrement pour empêcher le dépôt de calcaire qui décolore le bac.

    La robinetterie :

    Un robinet de qualité doit avoir un corps métallique et  une cartouche équipée de disque en céramique mini d’une buse en silicone qui prévient la formation de calcaire. Le bec du robinet doit-être orientable et suffisamment haut pour ne pas être gênant. Opter pour un robinet télescopique ou à douchette si votre évier contient 2 bacs. Pour une cuisine ouverte aux lignes raffinées, préférez un mitigeur mono commande (commande à l’aide d’une seule main).

    Il existe un système très ingénieux de distribution de savon et de liquide vaisselle à intégrer à coté du robinet. C’est bien pratique !!

     

  • Choisir la forme de sa cuisine

    Imaginer la forme de sa cuisine en regardant une pièce vide n’est pas toujours évident. Chaque forme reflète notre style de vie c’est pourquoi les implantations de base restent mais les concepteurs les adaptent en fonction des modes, des envies et des espaces.

    Il existe différents types d’implantation de base. Ces formes d'implantation couvrent un large panel des possibilités qui s'offrent au concepteur lors de l'élaboration des plans. Ils sont le résultat d'années de recherches et de pratique de l'implantation en cuisine et ont fait la preuve de leur efficacité d'innombrables fois, tant du point de vue ergonomique qu'esthétique.

    La cuisine en L

    « Le plus classique » son agencement s'aligne sur deux murs formant un angle, il permet généralement d’installer une table pour le repas

    La cuisine en I

    Son agencement se fait sur un seul mur généralement adaptée pour les petits espaces. Attention tout de même a respecté les espaces entre la cuisson et l’évier.

    La cuisine en U

    Agencement sur 3 murs avec deux angles. C’est l’agencement qui permet de limiter au mieux les déplacements et d’avoir le maximum de chose à portée de mains

    La cuisine en G

    Agencement sur 4 cotés et 3 angles. Conception ergonomique et conviviale. On le retrouve souvent lors d’agencement de cuisines ouvertes comprenant un coin repas ou à un plan snack en hauteur sur le retour.

    La cuisine avec un îlot central

    Agencement venant en complément d’une cuisine en I ou en L. Elle s’utilise pour limiter les cuisines ouvertes sur une grange surface.

    On peut mêler ensemble plusieurs formes différentes.



    Le plus important est de respecter la circulation dans sa cuisine et de conserver l'harmonie de l'ensemble.

  • La sécurité en cuisine pour les enfants

     

    Au niveau de l’électroménager :
    La porte du four doit rester froide même lors de la cuisson
    Achetez une plaque de cuisson pourvue d’une soupape de sécurité et placer une grille de sécurité
    à proximité de la plaque pour éviter qu’un enfant puisse attraper les poêles et casseroles.

    Prévoyez un espace de rangement avec serrure pour le stockage des détergents et des liquides dangereux
    Contrôlez que les colonnes possèdent des fixations au mur anti-renversement

    Les bras suspendus doivent avoir un système de fixation testé
    Faîtes munir les tiroirs et coulissants d’un système de sécurité qui permettent l’ouverture à l’aide
    d’un aimant.
    Vérifiez que les accroches des meubles hauts soient testées pour supporter des poids élevés
    Assurez-vous que tous les verres des étagères et des façades soient trempés, afin de résister
    davantage aux chocs.
    Vérifier que tous les angles soient arrondis


     

  • L’ergonomie dans la cuisine



    Il ne s’agit plus aujourd’hui d’uniquement faire attention à la hauteur du plan de travail pour protéger son dos. Voici quelques conseils d’aménagement pour gagner en confort.

        La hauteur du plan de travail doit être adaptée à la taille de la personne, évitant ainsi de prendre
        des positions incorrectes qui à la longue peuvent avoir des conséquence pour le dos.
        L’emplacement la plus accessible dans une cuisine est situé entre 80 et 160 cm de haut. Installez-y un  
        maximum d’appareils et objets du quotidien.

            Hissez le lave-vaisselle, de nombreux fabricants proposent des meubles avec tiroirs sur lesquels se pose
          le lave-vaisselle en le remontant de 15 à 20 cm au dessus du sol. Si votre pièce ne le permet pas placer
          davantage votre four employé moins souvent en position basse.


Multipliez vos prises électriques cela vous évitera d’avoir à débrancher un appareil pour un autre.

Haussez le plan de travail et jouez sur les profondeurs 60, 65 ou 80 cm, vous gagnerez en espace de rangement.
Préférez des meubles bas d’angle avec portes pivotantes et panier tournants ce qui évitera de se pencher et se contorsionner.

N’oubliez pas votre crédence, de nombreux accessoires utiles peuvent s’intégrer à celle-ci pour recevoir des porte-couteaux, porte-livres, support à épices etc.

Pensez écologie, à l’heure du trie des déchets de nombreux fabricants proposent des conteneurs sélectifs à ouverture automatique.
 

Conseil malin !
Avant d’acheter votre cuisine essayez-en l’ergonomie et adaptez-la à vos exigences  physiques.
Vous rendrez ainsi plus plaisant et moins fatigant le travail dans la cuisine.
 

  • La crédence, un rôle protecteur et plus…

    La fonction première d’une crédence est de protéger votre mur des différentes agressions que celui-ci peut rencontrer : éclaboussures, tâches graisseuses, humidité. Une crédence doit avant tout être étanche, facile d’entretien, résistante à la chaleur et hydrofuge.
    Aujourd’hui la crédence possède plus qu’un rôle protecteur, elle s’affirme dans la personnalité de votre cuisine.

    La diversité des matériaux (verres, inox, bois…) permet toute créativité : elle peut se fondre avec le plan de travail pour créer une unité dans la cuisine ou bien attirer l’attention en s’habillant d’un tout autre matériau.

           Verre                             Marbre                    Alu                Inox

    La crédence en verre
    Disponible dans une belle gamme de coloris, le verre (qu’il vaut mieux coller que fixer pour éviter la pénétration d’humidité) donnera avec sa surface réfléchissante un aspect ultra-lumineux à votre cuisine.

    Le stratifié
    Facile d’entretien et résistant à l’eau, le stratifié possède l’avantage de s’adapter sur tout type de mur et sa surface peut être imprimée avec des nombreux motifs. Attention il ne faut cependant pas l’utiliser devant les plaques de cuisson.

    Le carrelage 
    La solution traditionnelle par excellence, disponible en faïence, en grès, en marbre…, économique et résistant, il présente néanmoins l’inconvénient d’un entretien constant des joints.

    Les pierres de synthèse et le Corian® 
    Ce sont des matériaux très tendances et ultra-résistants face aux tâches, aux impacts et à l’usure. Attention cependant au coût.

    Haut de page

  • L’éclairage dans la cuisine

    Un éclairage réussi c’est une bonne combinaison des sources directes et indirectes mariant effet d’ambiance et éclairage fonctionnel.

    Avant tout il faut un éclairage général fixé au plafond pour éclairer toute la pièce et lui donner une ambiance de convivialité, et pour la petite touche déco pensez à l’éclairage diffus par appliques murales.

    Ensuite s’offre à vous différentes possibilités d’éclairer les zones localisées avec :

    Au dessus de votre évier une réglette extra-plate sous meuble idéale pour diffuser une lumière douce et performante grâce à l'utilisation de la très basse tension.

    Dans la zone de préparation utilisez des spots encastrables et orientables installés sous les placards que vous pouvez diriger comme vous le voulez pour cuisiner avec précision.

    Pour l’intérieur de vos placards utilisez des minis tubes fluorescents

    Conseil malin ! : Si votre cuisine est ouverte sur une pièce à vivre, utilisez de la lumière blanche qui donnera une impression d’espace à votre cuisine et installez des variateurs afin de diminuer la luminosité lorsque cet espace n'est pas utilisé.

    Haut de page

  • Bien choisir son plan de travail
     

    Cuisine réalisée en quartz

    Le plan de travail fait partie intégrante dans la conception d’une cuisine il met en valeur vos meubles et votre décoration. C’est aussi la zone la plus sollicitée. Il va rencontrer la chaleur, les déchets, les coups et entailles et aussi l’humidité.

    Avant même de choisir votre cuisine pensez à votre plan de travail et l’utilisation que vous allez en faire.

    Conseil malin !
    N’hésitez pas à réserver un budget dédié à votre plan de travail et choisissez un matériau résistant ce qui vous évitera de le changer trop rapidement.

    Voici les matériaux les plus couramment utilisés :

    Le Granit et le Marbre 
    Matériaux naturels robustes esthétiques et faciles d’entretien mais très lourds et d'un coût élevé.

     

    Le Quartz
    Pierre reconstituée, composée de quartz naturel 94% environ concassé, et de résine acrylique. Sont ajoutés à des fins décoratives des pigments et dans certains modèles des incrustations de verre, miroir, métal, ou nacre. Finition mat plus fragile par rapport à la finition brillante avec des produits acides et huileux.

     

    Le Corian® 
    Né de la combinaison de poudre minérale et de résine acrylique. Il offre la possibilité d’être façonné dans n’importe quelle forme, résistant aux chocs, à la chaleur (180°) hygiénique et facile d’entretien.

     

    Le Stratifié 
    Le plus utilisé, il offre un bon rapport qualité/prix.
    Très résistant aux chocs il est proposé dans des décors infinis.

     

    Il existe aussi l’Inox, le Verre, l’Ardoise, le Bois et le Béton

    Haut de page